Au pied du Glacier Moiry, Suisse

DEUX VOYAGEURS NOMADES

EN QUETE D’AVENTURES ET D’AUTHENTICITE

Nous sommes Maé & Oré, et nous avons 29 ans. Nous sommes du Pays de Gex (01), région frontalière avec la Suisse, d’adoption pour l’une et de naissance pour l’autre. Passionnés de voyages, de techno, de food asiatique, de cultures africaines … nous rêvons tous les deux d’un long voyage, d’un mode de vie différent, de challenges. Une envie commune émerge très rapidement : partir pour faire le tour d’Afrique.

Alors nous lançons les premiers préparatifs, nous rassemblons nos économies et démissionons de nos jobs. Mais en mars 2020, nous sommes stoppés net dans notre élan suite à l’annonce du premier confinement. Grop coup dur pour le moral mais nous restons positifs. Nous prenons le temps d’approfondir notre projet. Les semaines défilent. Le monde devient esclave du co*** qui sévit sur l’ensemble de la planète. Les frontières se ferment les unes après les autres. Les variants s’enchaînent. Et malgré cela, nous pensons Afrique. NOUS RÊVONS AFRIQUE.

En octobre 2020, notre chemin croise celui de Jimmy, Marion & Ana qui se séparent de leur Land Rover Defender. Autour de quelques bières, une après midi ensoleillée sur les hauteurs de Lausanne, nous tombons amoureux de Luniel (anciennement nommé Jimmy). Quelques semaines plus tard, veille du deuxième confinement, nous devenons propriétaires de notre future maison roulante. Les adieux sont difficiles pour Jimmy, Marion et Ana mais nous leur faisons une promesse : Luniel va continuer de découvrir du pays. Depuis ce jour, nous te partageons au quotidien sur Instagram (il est temps de venir nous suivre ICI si tu nous découvres aujourd’hui) toute sa préparation jusqu’à notre grand départ en Afrique, le 01 février 2022.


Maé – Glacier de Moiry, Suisse

Maé

Née à Tours, j’ai grandi et vécu 27 ans à Paris avant de tout quitter pour m’installer dans le Pays de Gex, avec Oré. Ici, ma vie a complètement changé. Après une vie parisienne effrénée, je profite désormais du cadre franco-suisse exceptionnel que m’offrent le Jura, les Alpes et le Lac Léman. Je m’y sens apaisée et en phase avec moi-même.

Passionnée par les grandes villes, j’en ai fait mon métier (Architecte-Urbaniste). De nature hyperactive, je n’étais pas vraiment formatée pour les grands espaces sauvages et pourtant, aujourd’hui je suis en quête permanente de paysages isolés.

Elevée dans la culture du voyage, partir à l’aventure est devenu un besoin vital pour moi. Les voyages ont façonné ma personnalité, cultivé ma curiosité et développé mon ouverture d’esprit. Celui qui m’a le plus marqué ? Aie, LA question impossible … Alors, j’en choisi sept 🙂

A 5 ans, le Zimbabwe et mon premier safari. A 13 ans, l’Inde et mon premier grand choc culturel (richesse architecturale vs pauvreté de la population). A 16 ans, l’Egypte et ses mythiques pyramides. A 21 ans, le Japon et une immersion totale dans la vie étudiante nipponne. A 22 ans, l’Afrique du Sud seule et mon coup de foudre pour Cape Town. A 25 ans, la Bolivie et mon émerveillement pour ses paysages lunaires. A 27 ans, l’Islande et mes premiers pas dans la Vanlife au travers de paysages déshumanisés.

J’aime apprendre, regarder et partager – 3 critères qui définissent ma vision du voyage aujourd’hui. Tu sais, je suis finalement ce genre d’âme curieuse qui n’a qu’un réel besoin : profiter de chaque instant que m’offre la vie !

Oré

J’ai toujours dit que je mourrai le jour où la Terre sera devenue trop petite pour moi. Né à Genève, j’ai grandi dans le Pays de Gex, où je vis toujours, quand je ne suis pas de l’autre coté du globe.

Passionné de montagne, j’y passe beaucoup de temps quand je suis dans la région, que ce soit pour skier pendant la saison hivernale, ou pour randonner pendant le reste de l’année. J’aime être seul en pleine nature avec de l’espace pour me déplacer librement, et de l’air pur pour respirer.

Mon parcours ? Au début, ce n’était pas bien glorieux. Toujours partant pour une connerie, je passe ma jeunesse à repousser les limites du système scolaire et de l’autorité. Les voyages ? Une drogue transmise par mes parents et qui fait aussi naitre ma passion pour les avions. Passion qui m’a finalement conduit à mon métier de Technicien Aéronautique que je pratique depuis 12 ans à l’aéroport de Genève. Mais aujourd’hui, je ressens le besoin de faire une pause.

Après l’Australie, le Panama, le Brésil, le Japon, le Canada, mais aussi une année seul en vadrouille sur les routes d’Asie du Sud (2017-2018) et 6 mois en Afrique Australe (2019), j’ai de nouveau besoin de retrouver cette liberté inconditionnelle que je ressens pleinement lorsque je voyage. Et pour cela, ma recette est simple : aucune destination précise, pas de plan, pas de date de retour, AUCUNE contrainte. Mais seulement sauter le pas et PARTIR, tout simplement.

Oré – Glacier de Moiry, Suisse

UN PEU PLUS DE NOUS

2019 | SUR LES RAILS

500 km. Paris <> Genève.

C’est la distance qui nous a tenu séparé les 5 premiers mois de notre relation. Paris, Genève, Zurich, Berlin, Vienne, Moscou ou encore Helsinki. Notre histoire a démarré comme ça. De belles escapades qui nourrissaient notre soif d’aventures, qui démarraient et finissaient sur un quai de gare.

2020 | PANDEMIE VS VOYAGES

Pays de Gex. RIEN ne se passe comme prévu !

Fini la distance. Bonjour la vie à deux. BIM, le confinement ! Le Co*** fait rage mais nous profitons de la brève ouverture estivale pour passer quelques semaines aux Pays-Bas et en Espagne. En automne, nous achetons Luniel, notre Defender. BIM, reconfinement ! Mais nous en profitons pour commencer les premières réparations mécaniques du 4×4.

2021 | TOUT QUITTER POUR VOYAGER

Pays de Gex. Les choses se concrétisent.

L’année de Luniel : réparation, préparation, aménagement. 90% de notre temps libre y est consacré. De temps en temps, nous profitons des merveilleux paysages suisses pour tester Luniel et l’ensemble de notre matériel. On rêve de notre aventure africaine CHAQUE JOUR. On surveille les informations relatives aux frontières tout en travaillant d’arrache pied pour atteindre l’objectif fixé pour nos économies.

LA SUITE VA S’ECRIRE PETIT A PETIT

au gré de notre Grande Expédition Africaine